Hop'en Hopital Numérique

HOP’EN Programme de transition numérique des établissements de santé

Le programme HOP’EN

Après vous avoir accompagné dans vos projets de digitalisation à travers le programme Hôpital Numérique, nous maintenons notre accompagnement avec le programme HOP’EN.

Un programme inscrit dans la stratégie de transformation du système de santé (STSS) Ma Santé 2022 et pour lequel GPLExpert vous accompagne de l’étude l’éligibilité, au dépôt de candidature jusqu’à l’atteinte des cibles.

CF : Page 57 Initiative 23
Grand plan D’investissement 2018-2022

NOTRE EXPERTISE

  • L'étude l’éligibilité
  • La stabilisation des prérequis
  • La formalisation de vos projets
  • L'atteinte des cibles

VOS BÉNÉFICES

  • Une prestation couverte à 100% par la subvention perçue
  • Un accompagnement sur mesure
  • Une gestion transversale du projet
  • Une expérience conséquente avec Hôpital Numérique
  • Une optimisation de vos ressources

Qu’est-ce que le programme de transition numérique HOP’EN pour les établissements de santé ?

Le numérique est de plus en plus définit comme une véritable clé de transformation du système de santé.

Le programme HOP’EN « Hôpital numérique ouvert sur son environnement », s’inscrit dans la stratégie nationale de santé visant à accompagner les établissements de santé à travers l’accélération de leur transformation numérique, définie par le Ministre de la santé en concordance avec la Haute Autorité de Santé (HAS).

Afin de favoriser le déploiement de services numériques au service des professionnels de santé et des usagers, des investissements et des engagements numériques sont réalisés, notamment dans le cadre du programme HOP’EN.

Ce programme constitue alors la nouvelle feuille de route nationale des Systèmes d’Information Hospitaliers à 5 ans.

Le programme HOP’EN dans la continuité du plan Hôpital Numérique.

En 2011, la Direction générale de l’offre de soins (DGOS) lançait le programme Hôpital Numérique.

Ce programme, inscrit dans le Pacte de confiance et la feuille de route du gouvernement pour le numérique, avait pour ambition d’amener les établissements de santé à un niveau de maturité suffisant de leur système d’information pour améliorer significativement la qualité, la sécurité des soins et la performance.

Aujourd’hui, le grand Plan d’Investissement 2018-2022, « Ma santé 2022 », prévoit 420 millions d’euros pour accélérer la transition numérique du Système de Santé, laissant place au successeur du programme Hôpital Numérique : Le programme HOP’EN.

Le programme HOP’EN, pour un « Hôpital numérique ouvert sur son environnement », poursuit alors les efforts engagés par les établissements de santé dans leur transformation numérique et leur modernisation.

GPLEXPERT SIH
Laurie doppler Responsable Pôle Accompagnement & Conseil

Laurie DOPPLER

Responsable Pôle Accompagnement & Conseil

Damien RIBEIRO Chef de projet SIH Responsable Sécurité du Système d'Information

Damien RIBEIRO

Chef de projet SIH
Responsable Sécurité du Système d'Information

Comment se compose le programme HOP’EN ?

Le programme HOP’EN est composé de 4 prérequis et 7 domaines fonctionnels prioritaires.

Les 4 prérequis

  • P1. Identités - mouvements
  • P2. Fiabilité - disponibilité
  • P3. Confidentialité
  • P4. Echanges et partage

 

Les 7 domaines fonctionnels prioritaires

 

  • D1. Les résultats d’imagerie, de biologie et d’anatomopathologie
  • D2. Le dossier patient informatisé et interopérable
  • D3. La prescription électronique alimentant le plan de soins
  • D4. La programmation des ressources et l’agenda du patient
  • D5. Le pilotage médico-économique
  • D6. Communication et échanges avec les partenaires
  • D7. Les services en ligne aux usagers et patients

Quels sont les enjeux du programme HOP’EN ?

Le programme HOP’EN a pour vocation première de résoudre les principales problématiques du secteur de la santé, telle que les déserts médicaux, l’accès aux soins ainsi que la prise en charge des patients tout en élevant, à la fois la qualité de service fournie et dans le même temps le niveau de sécurité.

L’équité et la simplification de l’accès aux soins et plus largement au système de santé dans sa globalité est un enjeu majeur auquel la modernisation des systèmes d’information de santé doit répondre en réduisant notamment la fracture numérique.

Enfin, cette transformation digitale permet le décloisonnement des différents acteurs (hôpital, médecine de ville, secteur médico-social, organisation territoriale, …) par la coordination des différentes communautés professionnelles et des usagers, ainsi que la mutualisation et la transmission de l’information.

Consultez le rapport du grand plan d’investissement pour un complément d’information.

 

Quelles sont les solutions disponibles pour répondre favorablement aux enjeux du programme HOP’EN ?

Le déploiement des services nationaux tels que le dossier médical partagé (DMP), les messageries sécurisées de santé (MSSanté), et la mise en œuvre de l’identité patient unique reposant sur l’identifiant national de santé (INS) apporte un support technologique à forte valeur ajoutée qui permet de répondre aux grands enjeux du programme HOP’EN.

Ainsi le parcours patient s’en voit largement amélioré à chaque étape. La prise de rendez-vous, la préadmission, le paiement s’effectuent en ligne et participent ainsi au rapprochement des établissements de santé avec les usagers.

L’utilisation du Dossier Médical Partagé facilite également les échanges entre les acteurs du secteur de la santé tout au long du parcours de soins.

Quelles sont les nouveautés du programme HOP’EN par rapport au programme Hôpital Numérique ?

À travers ce projet de transformation numérique des établissements de santé, de nouvelles lignes directrices sont tracées.

Échange et communication

En effet le programme HOP’EN met l’accent sur l’échange et la communication à travers l’ajout de prérequis « Échanges et partages (p4) » qui comprend le dossier médical partagé (DMP), les messageries sécurisées de santé (MSSanté) ainsi que le répertoire opérationnel des ressources (ROR).

Le domaine fonctionnel « Communication et échanges avec les partenaires » (D6) est ajouté avec pour objectif de favoriser les échanges entre les différents acteurs médico-sociaux.

Le domaine fonctionnel « Les services en ligne aux usagers et patients » (D7) est également ajouté afin de faciliter pour les usagers par le déploiement des services en ligne (e-santé). Ainsi le phénomène des déserts médicaux se voit donc diminuépar l’intégration de la télémédecine comme facteur d’amélioration de l’accès et de l’offre de soins.

Sécurité informatique

La sécurité informatique des technologies de l’information est largement renforcée par l’intégration de l’identifiant national de santé (INS) (P1). Une accentuation importante est également appliquée aux processus de Plan de Continuité d’Activité (PCA) et Plan de Reprise d’Activité (PRA) (P2.1). Enfin, les éléments clefs de la gouvernance de la sécurité sont également impactés par la présence forte de la PSSI et du rôle du RSSI ainsi que l’audit de sécurité (P2.4 et P2.5).

Protection des données personnelles

L’intégration du règlement général sur la protection des données (RGPD) (P3) notamment par la nomination d’un DPO et la présence d’un registre de traitement assure le renforcement de la confidentialité des informations échangées.