Les 8 clés de la DSI externalisée des établissements de santé

dsi externalisee

Ou la DSI externalisée en réponse aux grands enjeux de la transformation des établissements de santé.

Autour de la Direction des Systèmes d’Information Hospitalier s’articule le pilotage stratégique des établissements de santé. La charge de projet s’accroît sans cesse, tandis que dans le même temps les critères de qualité imposent de rehausser le niveau d’exigence.

Dans ce contexte, la DSI externalisée permet de répondre aux 3 principaux objectifs du SI moderne :

  • Optimiser les coûts du SI afin de maintenir le niveau de rentabilité
  • S’adapter rapidement aux transformations du secteur de la santé
  • Intégrer les nouvelles technologies et en tirer profit à court, moyen et long terme

C’est en travaillant quotidiennement avec des établissements de santé, que nous avons identifié les 8 clés sur lesquelles repose le succès de l’externalisation de la DSI.

Les 8 clés de la DSI externalisée :

1. Gestion du schéma directeur et du portefeuille de projets :

L’élaboration du SDSI permet de mettre en interaction les axes stratégiques du projet d’établissement et l’évolution permanente du SI. En ce sens, définir les actions devient l’élément prépondérant au pilotage de l’établissement de santé  en intégrant la gestion du  portefeuille projets.

2. Gestion budgétaire du SI :

L’informatisation des structures et la pression de plus en plus importante des tutelles sur la rationalisation des outils et des coûts forcent les établissements de santé à maîtriser le budget SI, Il intègre de ce fait, le processus gestion des dépenses à part entière. Il se met en œuvre grâce à une vision macro autrement dit globale.
La gestion budgétaire intègre, donc, les budgets de fonctionnement ainsi que les budgets d’investissement.

3. Le management par le SI :

Le système d’information tout comme la démarche qualité et gestion des risques sont des processus transverses au parcours patient. Il fait socle, régit les interfaces, apporte sa valeur ajoutée afin de tendre dans une recherche permanente damélioration continue de la prise en charge des patients. Il intègre donc parfaitement la certification et répond aux critères afférents notamment par la mise en œuvre de politique et d’un programme d’amélioration continue. Le positionnement du SI permet un véritable levier à la conduite du changement. L’animation d’un Comité de Pilotage (COPIL) permet d’impliquer les acteurs dans cette démarche.

4. Gestion du service informatique :

La bonne conduite du service informatique repose sur le management des équipes, en intégrant fiches de poste et bulletins de salaire, mais aussi les formations ainsi que les comptes rendus d’activité.

5. Gestion des tiers :

Le suivi des relations avec les tiers, tel que les fournisseurs et la gestion des contrats permet de favoriser l’anticipation fonctionnelle et budgétaire.

6. Gestion des achats liés au SI :

Le suivi et l’anticipation des achats liés au SI à pour objectif de rationaliser et anticiper les dépenses. La gestion préventive du SI a donc toute sa place.

7. Veille technologique et réglementaire :

Le secteur de la santé est en perpétuel transformation. Les veilles réglementaires, technologiques mais aussi sociétales s’insèrent dans les organisations dans les meilleures conditions possibles. La personnalisation et l’adaptation à la structure tout en répondant aux obligations est donc notre maître mot.

8. Supervision de l’exploitation informatique (Infogérant) et des projets :

La supervision permet d’effectuer un suivi continu et précis de l’activité tout en s’assurant du bon respect des résultats.

La mise en œuvre de ces 8 points clés assure la réussite du projet d’externalisation de la DSI ; et s’intègre dans notre programme global de conseil, d’accompagnement organisationnel et managérial des établissements de santé.

Partager sur linkedin
Partager sur facebook
Partager sur twitter